Renforcement du Réseau  de laiteries Lét  Agogo en Haïti

 

Localisation :       Depuis l’année 2000, à Limonade (dans le Nord) et dans d’autres régions du pays (Cayes dans le Sud, Meyer dans le Sud Est, Bon Repos dans l’Ouest) avec l’appui technique de l’ONG nationale VETERIMED, des associations locales font la démonstration de la viabilité d’une alternative intéressante pour renforcer et sécuriser la filière lait. C’est ainsi que dans le cadre du Réseau Let Agogo des laiteries ont été mises en place et permettent pour chaque région la production de yaourt et de lait stérilisé.

 

Partenaire :  AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières)

 

Programme : Le projet soutiendra le réseau de laiteries « Let Agogo », initié en 2000 par l’ONG VETERIMED, frappé par des dégradations matérielles et l’arrêt subi d’activités économiques dus au séisme de janvier 2010. Cette filière laitière nationale valorise le lait paysan, offre des revenus stables aux éleveurs et contribue à la sécurité alimentaire du pays.

 

Descriptif du Projet à réaliser :  Aujourd’hui, le Réseau Let Agogo est constitué de 13 laiteries réparties dans le pays. Les laiteries s’approvisionnent en lait de vache auprès d’environ 800 producteurs et productrices. Le tremblement de terre de janvier 2010 a considérablement et brusquement affaibli ce réseau et déstructuré cette filière nationale fondamentale. Bien que la majorité des laiteries aient été épargnées lors du tremblement, trois d’entre elles ont tout de même été touchées et  endommagées (la laiterie de Bon Repos située à Port-au-Prince, la laiterie de Léogane, très proche de l’épicentre de la première secousse et dans une moindre mesure la laiterie de Meyer – fissure de la citerne – située à proximité de Jacmel). Par ailleurs, de nombreux matériaux ont été cassés dans ces laiteries (stock de contenants en verre, etc.). A l’endommagement de plusieurs laiteries s’ajoute une chute – temporaire – de la demande en produits laitiers.

Résultats attendus : La production des 13 laiteries du réseau Let Agogo est sécurisée et maintenue par la réhabilitation des trois laiteries endommagées et par la mise à disposition d’un fonds de subvention pour assurer le fonctionnement des 13 laiteries du réseau pendant au moins 5 mois. Renforcement en France et en Haïti de la campagne « Solidaires des éleveurs haïtiens » pour augmenter la quantité de lait livrée aux laiteries, par l’achat et distribution d’au moins 50 vaches.

Mise en place d’un système de distribution du lait pour les camps de réfugiés et divers campements solidaires identifiés dans les zones d’implantation des laiteries.

Contact avec les institutions distribuant de l’aide alimentaire pour intégrer les produits laitiers du Réseau Let Agogo dans leurs distributions.

Appui à la reprise des relations commerciales en particulier le gouvernement haïtien dans le cadre du Programme National de Cantines Scolaires.

Formation continue, réunions régulières du Réseau Let Agogo, développement de différents marchés et de campagnes de promotion. Appui à la centrale de commercialisation du réseau et à VETERIMED pour la réhabilitation de locaux et équipements de travail dans le but d’assurer leur appui au réseau. 

Financement Frères de nos Frères :  40’018 CHF

 

Pin It on Pinterest