Dans la région de trichy, 600 femmes en moyenne se trouvent en prison pour des délits liés à des raisons familiales et économiques. les enfants de ces prisonnières sont gardés avec leur mères en prison. la sevai a créé un programme pour ces femmes et leurs enfants: -crèche et école primaire -programme de soutien social et formation professionnelle pour les femmes prisonnières -programme de soutien pour les familles des prisonnières    

Pin It on Pinterest