Aide d’urgence alimentaire au Mali

Association ASVD : Amis Suisses des Villages Dogons collabore avec BENKADI (“L’Union fait la Force“), Association inter-villageoise malienne

Logo ASVD

Aide alimentaire – Cercle de Bankass – Commune de Baye – MALI

SITUATION – Retour à la paix

La région de Bayes au pays Dogon a traversé une période difficile liée à des attaques de bandes armées présumées djihadistes. Cela s’est traduit par une forte baisse de la production agricole lors de la dernière récolte. Nombre d’agriculteurs n’ont pas pu cultiver leurs champs, leur cheptel a été volé par différentes milices de résistance et leurs réserves alimentaires parfois incendiées. Il s’en est suivi une désorganisation des flux sociaux et commerciaux, ayant entamé l’économie locale dans son fonctionnement habituel et la résilience des populations à survivre.

Le bétail qui a échappé aux rapts, destiné principalement au labour, a été hypothéqué ou vendu. Les maigres récoltes de la saison précédente ne permettent pas plus d’un repas par jour. Face à l’insuffisance de l’intervention de l’Etat, le soutien qu’apporte la diaspora reste souvent le seul recours pour certaines familles. Un constat amer qui incite davantage les jeunes à choisir la voie de l’exode

L’urgence du moment : comment approvisionner les populations pour leur permettre de survivre jusqu’à la nouvelle récolte ?

Solutions locales

Grâce à la présence d’ASVD et de BENKADI, actifs sur le terrain depuis plus de 20 ans, un accord de paix a été signé localement permettant le retour dans leurs villages des populations déplacées. Une bonne identification des besoins, selon les catégories des populations touchées par le spectre de la famine est en cours. Sur cette base, des solutions d’actions locales sont prises dans la limite des possibilités à disposition.

De plus, les fonds générés par les productions maraîchères du programme agricole porté par le partenaire BENKADI, les revenus issus du projet microcrédits en faveur des femmes et quelques maigres économies privées familiales sont mis à disposition pour assurer un minimum de stock de céréales. Toutes ces solutions locales ont malheureusement leur limite.

Ainsi ASVD se mobilise pour constituer des stocks alimentaires, qui serviront à soutenir les ménages les plus affectés, par une distribution à tarif réduit et des facilités de paiement.
Au total, 1500 familles sont concernées. Une évaluation sommaire des besoins de première nécessité a été faite : 86 tonnes de mil, 52 tonnes de riz, 700 litres d’huile.

Pour éviter la surenchère de ces produits sur les marchés, il est recommandé de procéder à l’achat et au stockage de ces produits le plus vite possible.

Antandou Moîse Djeguime

Responsable projets ASVD

 

Pin It on Pinterest